Les drogmans de l’Empire ottoman
Comme tous les pays, l’empire ottoman avait aussi besoin, dans sa diplomatie, d’interprètes et de traducteur. Manquant de personnes qualifiées pour accomplir ces tâches, les ottomans ont longtemps utilisé des juifs et des grecs parlant le turc pour assurer l’interprétation et la traduction dans leurs relations avec leurs voisins. Plus tard, ces personnes étaient également choisies parmi les italiens, les allemands, les hongrois, les polonais. En Europe, ces personnes étaient connues sous le nom de « drogmans ».